Suivi post assainissement

Dès 1994, avec le premier assainissement de l'ancienne décharge, un concept de surveillance et de sécurité a été créé. Ce concept a été adapté plusieurs fois au cours des décennies suivantes. Des adaptations ont également été apportées pour la période de suivi actuelle. Dans cette période, le concept adapté a été défini pour les cinq premières années en consultation avec les autorités. Au moyen d'analyses des eaux souterraines et des eaux de surface à 70 points de mesure différents, il devrait régulièrement assurer que les mesures d'assainissement restent efficaces à long terme et répondent aux objectifs d'assainissement spécifiés. Après ces cinq années, les résultats des mesures et analyses seront utilisés pour vérifier si et comment le programme doit être ajusté pour les années suivantes.

L'objectif est que le site réaménagé réponde aux exigences de l'ordonnance sur les sites contaminés dans un délai de dix ans au plus tard, sans que d'autres mesures ne soient nécessaires.

Surveillance des eaux souterraines et de surface en 2019

La surveillance de la qualité des eaux souterraines effectuée par bci en 2019 montre qu’à l’échelle régionale, celles-ci ne sont pas influencées par l’ancienne décharge. Les eaux de surface présentent quant à elles une amélioration sensible de leur qualité suite à la fin des travaux sur le site et l’arrêt de la station d’épuration de la DIB. Les eaux faiblement contaminées issues des lentilles sableuses ont été essentiellement traitées à la STEP du SEVEBO (station communale) alors que les eaux moyennement contaminées ont été stockées dans une citerne puis transportées vers une STEP spécialisée. Le suivi mis en place indique que les eaux évacuées au SEVEBO respectent les exigences de l’autorisation délivrée par les autorités cantonales le 3 juillet 2019.