Renaturation

Au printemps 2019, le reboisement du site de l'ancienne décharge de déchets spéciaux de Bonfol a repris. L'environnement naturel et les exigences climatiques ont été pris en compte lors de la sélection des jeunes plants issus de la région.

Au dernier trimestre de 2018, une superficie d'environ 53’000 m2 a été reboisée. Il reste environ 75 000 m2 qui - en fonction du résultat du projet «Land-Art» d'Escale Bonfol - seront en grande partie plantés d'arbres.

+


L'ancien site de la décharge de déchets spéciaux de Bonfol a été reboisé (juin 2019).

De plus, l'ancien bassin de décantation a été transformé en étang naturel. Les deux étangs au nord sont devenus des zones humides qui fournissent un habitat aux crapauds et aux libellules.

+


Une partie de la renaturation : les zones humides créent un habitat pour les crapauds et les libellules.

Le projet Land-Art de Mario Botta

L'association Escale Bonfol planifie de mettre en œuvre un projet de Land-Art conçu par l’architecte Mario Botta sur l'ancienne décharge de déchets spéciaux de Bonfol. L'objectif est de créer un lieu de rencontre qui utilise le mur ouest de l'ancienne halle d’excavation, les surfaces artistiquement reboisées et une tour d'observation de 40 mètres de haut. La commune de Bonfol a approuvé le plan spécial communal en mai 2019. Le permis de construire devrait être délivré prochainement.

La réalisation du projet «Land-Art» dépend désormais de la question de savoir si l'association Escale Bonfol trouvera dans un proche avenir suffisamment de sponsors. À cette fin, l'association a fondé la Fondation Mémoire Art et Forêt Bonfol dont les membres du comité de patronage recherchent activement un financement du projet par des tiers. Le plan spécial communal stipule que le projet devrait être réalisé au début de 2022. Ensuite, le site devrait être à nouveau ouvert au public.

Lentilles sableuses

Trois lentilles sableuses sont connues depuis des années sur le site assaini. À ce jour, aucune de ces lentilles sableuses n'a eu d'impact sur les eaux souterraines et de surface. L'équipement existant comprend l’injection, le pompage et le traitement de l'eau. L'objectif est que les quantités de polluants diminuent dans un délai raisonnable pour qu'aucune action supplémentaire ne soit nécessaire. La surveillance des lentilles sableuses prendra encore plusieurs années. Les autorités cantonales ont approuvé la procédure actuelle.

+


L'accès à une lentille sableuse au nord de la décharge est maintenu libre au moyen d'un puits.

La bci Betriebs-AG a commencé à rincer les lentilles sableuses situées au nord en 2016. Il y a actuellement deux puits qui permettent d'accéder aux lentilles sableuses au nord de la décharge.

La zone autour de la lentille sableuse sud a été également remblayée. Les activités de pompage se poursuivent. L'accès à la sortie de l'eau de la lentille sableuse est assuré à l'aide d'un puits. Le nettoyage de cette lentille sableuse a commencé en 2014.

Les investigations montrent que les concentrations de polluants dans les lentilles sableuses ont déjà considérablement diminué.

Une lentille sableuse plus petite située au nord-est de la fosse remblayée est encore à l'étude et nécessite des investigations supplémentaires. Le périmètre d'investigations est précisé dans ce «plan»  . La bci Betriebs AG engage une entreprise spécialisée pour ce travail. L'objectif est que les conclusions des investigations soient disponibles d'ici mai 2021 et puissent être approuvées par les autorités en charge du dossier. Si des mesures supplémentaires s'avéraient nécessaires, leur mise en œuvre est prévue pour 2022. Par la suite, des interventions majeures ne devraient plus être nécessaires et les activités devraient se limiter à la surveillance et à la maintenance des installations.