Assainissement

La décharge industrielle de Bonfol est un héritage de notre passé. Entre 1961 et 1976, l’industrie chimique bâloise, le canton de Berne, les industries régionales ainsi que l’armée suisse ont déposé environ 114 000 tonnes de déchets spéciaux dans une ancienne glaisière. La décharge couvre une surface d’environ 20 000 mètres carrés, ce qui équivaut à quatre terrains de football. En 1976, la décharge a été fermée et recouverte d’un couvercle argileux.

Le dépôt de déchets issus de la production chimique dans la glaisière imperméable de Bonfol était à l’époque considéré comme exemplaire et moderne. L'amélioration de la technique et la prise de conscience accrue vis-à-vis de l'environnement ont fini par faire de la décharge un pesant fardeau.

Entre 1986 et 1995, des mesures de sécurité étendues ont été prises pour limiter au maximum les effets de la décharge sur l’environnement: système de drainage, station d’épuration, nouveau couvercle.

En l’an 2000, le canton du Jura et les représentants de l’industrie chimique bâloise ont signé une convention relative à l’assainissement définitif de la décharge industrielle. En 2003, le projet d’assainissement a été élaboré conformément à l’ordonnance sur les sites contaminés. Le projet se déroule en cinq étapes clairement définies. Le calendrier prévoit un achèvement des travaux d’assainissement d’ici 2016.

Le projet doit répondre à des contraintes de haut niveau et ne peut être réalisé que grâce à la collaboration entre différents partenaires. L’assainissement sera réalisé dans le respect de la législation cantonale et fédérale en vigueur et de leurs règlements d’application. Le respect de ces dispositions sera garanti par les autorités cantonales et fédérales.

Dans le cadre des dispositions légales, c’est la BCI qui supporte les coûts de l’assainissement. On estime le coût du projet à environ 380 millions de francs suisses.